Jazz#Forum 2ème édition

Jazz#Forum - 2è édition - le 13 mars 2012
Après une première édition en 2010 qui a rencontré un vif succès, Les Lundis d'Hortense, BOMM (bond van onafhankelijke musici), JazzLab Series en Muziekcentrum Vlaanderen s'associent pour organiser une nouvelle journée de rencontre autour du secteur jazz. Jazz#Forum 2012 devient une édition belge. C'est l'occasion pour l'ensemble de la Belgique de débattre sous forme de tables rondes sur les thèmes suivants:

1. subventions et soutien des gouvernements
Tant du côté de la Communauté française que flamande, il existe différentes formes de subventions possibles : bourses pour les artistes, interventions pour les frais de voyage, subventions de projets pour la création ou la production de CD, aides structurelles, interventions pour aider la diffusion des artistes (Art & Vie en Wallonie – "aanbod Podium/Nieuw Talent" en Flandre). Pourtant, les différentes formes de subventions ne paraissent pas toujours adaptées ou faciles à appliquer dans le secteur du jazz.

Quels sont les points névralgiques dans le processus de demandes ou d'attributions de subventions ? Les aides financières atteignent-elles dans leur totalité les musiciens ou les créateurs ? Y a-t-il d'autres besoins de soutiens que des aides financières (administratives, au niveau de la production…) ? Travailler via un Fonds pourrait-il apporter une solution ?  Créer un centre pour le jazz qui jouerait un rôle de centre de création et de soutien aux projets, est-ce une priorité pour l'avenir ? Où se situe le jazz dans les discussions actuelles dans la politique des subventions aux tendances libérales ? Y a-t-il un besoin de chercher d'autres sources de financement que les subventions ?

2. déploiement au delà des frontières linguistiques et à l'étranger
Il existe en Belgique un foisonnement culturel, cependant notre petite superficie limite les possibilités de concerts et de toucher un public plus large. Trouver des accès au marché étranger et au-delà de nos frontières linguistiques est par conséquent une priorité, ce qui n'est pourtant pas évident.

Quels résultats obtient un événement tel que le Belgian Jazz Meeting ? Créer un bureau dédié à l'exportation tel qu'il en existe dans d'autres pays proches du nôtre ne serait-il pas bénéfique? Quels sont les moyens efficaces pour trouver des accès sur le marché étranger ? Quels projets d'échanges existent entre les organisateurs belges et leurs collègues étrangers ?

3. visibilité et image
Actuellement dans les médias, la part pour la culture se réduit. La valeur artistique d'un projet ou d'un produit semble être de moindre importance que le souci de diffuser des informations nouvelles, même si elles sont superficielles. Les journalistes eux-mêmes rencontrent des difficultés pour défendre l'espace attribué au jazz. De plus, le secteur du jazz ne réagit pas ou peu à cette diminution d’espace dans les journaux et de temps de diffusion en radio.

Que peut faire l'ensemble du secteur pour obtenir plus d'attention pour le jazz dans les 'grands médias' ? Les médias de masse sont-ils réellement les bons canaux pour atteindre un public jazz ? Les médias sociaux offrent-ils des alternatives à la presse écrite traditionnelle ? Et qu'en est-il des blogs ou des sites internet spécialisés ? Quelles stratégies peut-on développer aujourd'hui pour attirer l'attention des journalistes et des rédactions ? Les médias spécialisés parviennent-ils à s’en sortir, qu’en reste-t-il ? Comment cela est-il résolu dans d'autres secteurs ? Quel est le rôle des musiciens / organisateurs dans la promotion du genre ?

4. production musicale
L'arrivée d'internet et de la musique téléchargeable remet en question les fondations de l'industrie de la musique. Il y a une multitude d'artistes, mais seulement quelques uns réussissent à produire un disque, trouver un label et ensuite vendre leur disque. Avec des chiffres de vente allant de 200 à 1000 exemplaires pour les disques de jazz belges, on ne peut pas parler d'un succès retentissant. Le marché évolue ultra rapidement et l'une des plus récentes méthodes de financement, les 'crowdfunding', trouve aussi des ouvertures dans le monde culturel.

Quels sont à ce jour la fonction et l'utilité d'une production de CD ? Les ‘crowdfunding’ peuvent-ils apporter une solution face à la disparition du financement par les labels ? Ne serait-il pas préférable que les labels fusionnent et travaillent en tant que plus grosses structures à des synergies ? Existe-t-il d'autres alternatives attrayantes pour diffuser votre musique vers le public ? Dans quelle mesure le circuit 'live' joue-t-il un rôle dans la vente de musique enregistrée, et inversement ? Comment ceci est-il résolu dans d'autres secteurs ?

QUAND? Le mardi 13 mars de 10h à 17h
Où? Beursschouwburg Brussel
PARTICIPANTS? Les professionnels du secteur ont reçu une invitation (envoyée par email)
L'inscription est indispensable.
Pour le formulaire d'inscription, cliquez ici

Souscription

Devenir Membre

Devenir Membre

Pour 20€ seulement par an! Soutenez l'association en devenant membre et bénéficiez de réductions pour toutes nos activités, concerts et stages.…
Recevoir le

Recevoir le "Jazz d'Hortense"

Gratuit et sur simple demande! Le Trimestriel vous informe sur nos activités, derniers news sur le jazz belge, les sorties CD du trimestre, des…
Soumettez votre projet

Soumettez votre projet

Vous êtes musicien et vous souhaitez soumettre votre projet pour l'une de nos activités ? Sachez que vous pouvez présenter votre…

Partenaires

Copyright© - Les Lundis d'Hortense. All Rights Reserved.
SNK | Creating Digital Experiences