© Erik Bogaerts & Frederik Beyens

Quentin Stokart et Benjamin Sauzereau ont pris l’habitude de tailler sur mesure et d’enregistrer des morceaux faits maison pour deux guitares acoustiques. Ils regroupent ces mélodies dans deux albums intimes mais sophistiqués. La mélodie y est essentielle, l’erreur bienvenue, le son central, et une certaine pudeur de mise. Une formation aux nombreuses influences, en particulier celles d’Elliott Smith, Mary Halvorson ou encore Bill Frisell.