Plutôt que de briser les codes ou de chercher à réinventer sans cesse un genre si riche que le jazz, les groupes présentés au coeur de cet automne bruxellois s’inscrivent dans la continuité de ce que l’on appelle un peu à l’emporte-pièce le courant « mainstream ».

Mais bien plus que de répéter ce qui a été fait, ces représentants du « post-bop » à la belge s’approprient la logique des progressions d’accords complexes et des mélodies fortes et sophistiquées pour proposer une musique à la fois rafraichissante et familière. Du prestigieux invité américain au classique trio de piano en passant par le quintet moderne par excellence, une série de concerts qui s’écoutent et se savourent sans prise de tête et sans raccourci.